L’Œil de la Terreur, Royaume des Armées du Chaos
 
AccueilRise of LordsS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Notre rp historique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Notre rp historique   Jeu 18 Déc - 19:08

L'Imperium de l'humanité a été fondé durant la Grande Croisade par l'Empereur et ses troupes. Il avait vingt généraux, les primarques , fils de l’empereur, leur confiant chacun une légion de guerrier. Le préféré de l'Empereur était aussi le plus doué de tous, Horus. Quand l'Empereur retourna sur Terra grâce aux portails Warp se trouvant sur les pôles Nord et Sud des planètes, s'ouvrant sur les mondes de la galaxie pour consolider le pouvoir politique de l'Imperium, il lui confia la direction de la Grande Croisade et lui donna le titre de Maître de Guerre. Cependant les dieux du Chaos n'avaient pas dit leur dernier mot et œuvrèrent pour corrompre les troupes de l'Imperium.


Petit à petit le Chaos influença les troupes de l'Imperium ainsi que les soutiens. Mais tous les corrompus n'avaient pas conscience d'être influencés par le Chaos, beaucoup pensaient leurs intentions louables. Le tournant des évènements a eu lieu dans le système d'Istvaan. Le commandeur d’ Istvaan III déclara son système indépendant et Horus fut mandaté pour pacifier la situation. Mais Horus était sous influence chaotique et éradiqua toute forme de vie. Quelques guerriers prévinrent l'Empereur en s'échappant par les portails qui relient toutes les planètes de la galaxie. Ce dernier fut choqué et envoya sept légions combattre Horus là où il s'était retranché sur Istvaan V. Pendant ce temps certains profitèrent de l'agitation pour déclarer leur indépendance ou alors se rallier ouvertement au Chaos.
Les guerriers loyaux envoyés combattre Horus connurent une défaite cuisante. Peu habitués à combattre d'autres humains qui plus est leurs frères, ils furent presque anéantis quand quatre des 7 légions envoyées trahirent à leur tour l'Empereur. Seuls cinq, des soldats envoyés combattre Horus revinrent (ils réussirent à emporter suffisamment d'implants génétiques pour que les légions soient reconstituées plus tard grâce au clonage des sorciers). En tout et pour tout, Horus contrôlait 9 des 20 légions, en tant que maître de guerre, il avait placé les légions de la manière la plus avantageuse pour lui.

Les légions du Chaos comprenaient donc les guerriers et seigneurs qui étaient jadis dans l’armée de l’Empereur, désormais renégats. Rejoins par des maraudeurs et tributs nomades connu pour leur constitution solide mais également des cavaliers hors pair. Rejoins par des hordes de démons qui avec l’effondrement des portails pure passer de l’univers immatériel à la réalité, des démons de puissance diverse allant de la simple bête démoniaque au démon majeur serviteur les plus puissants des Dieux Du Chaos. Ses divinité on chacun leurs adeptes réunis sous forme de temple, il existe sept divinités mais quatre d’entre elles dominent.

Khorne, Dieu du Sang et de la guerre, assis sur un immense trône d'airain reposant sur une montagne de crânes: ceux de ses adorateurs et des vaincus morts en son nom au cours des âges. Khorne est le Seigneur des batailles, les batailles étant sans fin, la puissance de celui-ci est donc quasi-infinie.

Tzeench, est le seigneur du changement, le dieu des sorciers et l'architecte des destinées. Tzeentch préfère le subtil, le rusé, le conspirateur. Cette entité établit des complots labyrinthiques sur des siècles afin d'œuvrer à la perversion et à la destruction du Vieux Monde. Il est certainement le dieu du Chaos qui compte, et de loin, le plus d'adorateurs : en effet, les sectes de Tzeentch sont bien plus discrètes que les autres cultes et se cachent le plus souvent derrière des œuvres bienfaisantes, des cercles érudits et toutes sortes d'organisations anodines en apparence. De plus, il stimule des vices très répandus chez les hommes : l'orgueil, le désir de richesses, de pouvoir et de puissance magique. Les cultistes de Tzeentch se retrouvent dans tous les milieux, des confréries étudiantes contestataires aux plus hautes sphères politiques, sans oublier bien sûr les enchanteurs avides de puissance rapidement acquise. A égalité avec Khorne, ses moyens d'actions sont simplement plus silencieux et furtifs, mais surtout plus étalés sur le long terme.

Nurgle, est le seigneur de la déchéance, de la corruption et des maladies. Un dieu répugnant qui répand les épidémies sur terre et se complaît dans la pourriture. Nurgle est le troisième grand dieu du chaos par sa puissance, mais lorsque se répandent ses épidémies, la contamination peut faire monter ses pouvoirs jusqu'à égaler ou dépasser celle des trois autres dieux, très temporairement. Il inocule en particulier un mal incurable appelé la « peste de Nurgle », qui transforme petit à petit le malade en un démon portepeste de Nurgle. Nurgle compte de nombreuses armées parmi les hordes des désolations du nord, mais relativement peu d'adorateurs dans le Vieux Monde quoiqu'ils soient répartis un peu partout dans les villes et campagnes. Un culte typique compte généralement une cinquantaine de membres, tous atteints à divers degrés par des maladies ou des stigmates du chaos. Nurgle attire à lui les désespérés, les contaminés qui espèrent ainsi soulager leurs douleurs et quelques adeptes de la pourriture et de la mort. Le dieu leur enseigne la façon de répandre les épidémies et de puissants sorts de pestilence.

Slaneesh, est le Prince du chaos, le dieu des plaisirs et de tous les excès. Contrairement aux trois autres dieux, il arbore une apparence relativement humaine, celle d'un démon hermaphrodite d'une très grande beauté et présentant des attributs physiques de l'un et l'autre sexe mélangés. Il peut parfois revêtir la forme d'un homme ou d'une femme d'une beauté surnaturelle. Ce culte interdit touche plus particulièrement la noblesse et les classes aisées, ce qui tend à renforcer l'antagonisme entre les riches et les pauvres. Les adeptes de Slaanesh recherchent avant tout le plaisir et la concupiscence, et sont certainement moins enclins à élaborer des plans machiavéliques que ceux de Tzeentch. Là où Tzeentch stimule les désirs de grandeur et les rêves utopiques, Slaanesh s'intéresse aux plaisirs faciles et immédiats et la satisfaction du moindre caprice. Les Slaaneshis pratiquent les pires orgies de débauche et sont souvent dépendants à des drogues euphorisantes, à divers degrés. Ce sont des hédonistes constamment à la recherche de sensations toujours plus fortes. Slaanesh est le moins puissant des quatre dieux du fait de sa jeunesse sur le plan démoniaque. Toutefois, lorsque des guerres entre puissances éclate, il est souvent l'arbitre ou plutôt celui que tous essaient de rallier pour emporter la victoire. De ce fait, Slaanesh a son influence et dans les temps à venir, présentera une très sérieuse menace pour les trois autres Dieux.


Pendant que la guerre faisait rage partout dans l'Imperium, les préparatifs d'un siège avaient lieu sur Terra. L'Empereur mena lui-même les préparatifs. Rogal Dorn et Sanguinius étaient à ses côtés tandis que Jaghataï Khan préparait ses troupes à l'affrontement. Les différents traitres finirent par arriver en vue du palais de l'Empereur. Au moment où les combats commençaient des défenseurs du palais impérial passèrent également au Chaos. La bataille faisait rage et les loyaux étaient en train de perdre, d'autant que les démons majeurs pullulaient. Les défenseurs furent horrifiés de voir leurs adversaires, leurs anciens alliés totalement corrompus, à présent que le Chaos avait envahi leurs âmes et leurs corps. C'était tuer ou être tué.
Les combats reprirent tandis qu'Horus les regardait du haut de la colline surplombant le palais. Ce dernier devait finir le combat avant que les autres troupes loyales n'arrivent en renfort. Les jours passèrent et les troupes du Chaos avancèrent petit à petit, les combats faisant rage dans le palais. Les défenseurs reculaient petit à petit, et Sanguinius défendit même une des portes contre un buveur de sang, démon majeur adorateur du Dieu du Sang. Le primarque, épuisé par des jours de combats, faillit perdre mais réussit tout de même à repousser le démon refermant alors la dernière porte d'entrée de l'intérieur du palais. Rogal Dorn fut téléporté, grâce à un sort puissant, avec ses troupes dans le Palais pour défendre l'Empereur. Horus était sur le point de triompher.


Horus apprit que deux des plus puissante légion de l’Imperium allaient arriver. Horus savait que s'ils arrivaient à temps, l'assaut pouvait être stoppé. Pour empêcher cela, Horus fit couper toutes les lignes de communication physiques et psychiques pour que l'Empereur ne sache rien de l'arrivée de renforts, pour le pousser à prendre des risques. Puis il descendit de la colline pour affronter le faux empereur de l'humanité. Horus coupa son aura de protection, immédiatement l'Empereur fut au courant de sa présence. C'était un défi, chacun savait que si l'un ou l'autre mourrait, ses troupes perdraient courage et l'autre camp gagnerait la guerre. L'empereur releva le défi et avec Sanguinius, ils avancèrent vers Horus. Mais ils furent séparés en arrivant et Sanguinius fut le premier à trouver Horus. Il semble que le primarque ailé savait qu'affronter son frère déchu lui coûterait la vie grâce à ses dons de voyance. Horus offrit à Sanguinius de le rejoindre mais ce dernier refusa et le combat commença. Mais l'issue ne faisait pas de doute et le primarque déchu tua son frère en combat singulier.


L'Empereur arriva peu après et le combat entre les deux chefs commença. Il fut terrible, aussi bien physique que psychique, Horus infligeant de terribles blessures à l'Empereur qui fit de même à Horus. Mais finalement le maître de guerre fut vaincu. L'onde de choc de sa mort fut énorme, les démons quittèrent l'espace matériel, les légions corrompues se battirent ou s'enfuirent réalisant que c'était la fin. Certaines troupes chaotiques peu influencées par le Chaos furent libérées et combattirent leurs anciens alliés pour racheter leur trahison. Les troupes des primarques corrompus partirent laissant leurs alliés se faire exterminer par les troupes loyales. L'Empereur fut alors placé sur le Trône d'Or pour le maintenir en vie. Les armées déchues allèrent se réfugier sur le système de l'œil de la terreur où le chaos règne en maître aucune race à part le chaos n'ose s'y aventurer! Après des siècles de guerre l'empire des hommes, des elfes et des orcs usé par le combat allait connaître la revanche des troupes du chaos.
Revenir en haut Aller en bas
 
Notre rp historique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les instruments de musique de notre époque
» dans notre ludothèque -STRATEGO LEGENDS-
» Messe d'adieu à notre frère Anatol
» Seigneurie de Chaponnay
» Notre cher et tendre Kyo !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armées du Chaos :: La Grande Porte de l'Est. :: La Galerie Des Roleplay-
Sauter vers: